L'église Saint-Nicolas est un édifice religieux catholique situé à La Croix-aux-Mines, à l'Est du département français des Vosges. Elle est dédiée à saint Nicolas – patron de la Lorraine, devenu celui des mineurs de La Croix – et connue sous le nom de « chapelle d'argent », son histoire étant étroitement liée à l’exploitation des mines d'argent dans la région.

L'église est rattachée à la communauté de paroisses de la Sainte Trinité à Bertrimoutier, dans le diocèse de Saint-Dié.

En 1352, les mineurs font bâtir une première église dont il ne subsiste que la tour carrée qui porte sur le côté droit la date de sa construction.

Au XVIe siècle, les mines sont en plein essor et, grâce à la piété des mineurs, l’église s’enrichit de plusieurs monuments, autels, sculptures et peintures. Les dessins des mines d'argent réalisés par Heinrich Gross en 1529 témoignent de cette intense activité et du rôle central de l'église, dont la silhouette se profile sur plus de la moitié d'entre eux.

 

Des travaux ont lieu en 1711, mais c'est en 1784 qu'une nouvelle église, plus grande, est construite. Elle conserve la tour qui est percée pour permettre une autre orientation de l'édifice. La première pierre est bénie par l'abbé Rovel, curé de Laveline et de La Croix, et une plaque à l'intérieur de l'église commémore l'événement, rappelant qu'elle fut reconstruite « aux frais de la fabrique », grâce aux « corvées de ses paroissiens, qui tous imitèrent le zèle de leurs pasteurs ».

En 1824 l'église reçoit son premier orgue.

En 1868 elle est dotée de contreforts, puis restaurée en 1978 et 1993.

 

 

Pendant l'entre-deux-guerres un projet de vitraux prend corps et se concrétise au lendemain de la Seconde Guerre mondiale

Le milieu du XXe siècle voit la reconnaissance de ce patrimoine par les Monuments historiques.

En 1994 les véritables fûts de sapin qui soutenaient la voûte en bois d'origine sont remplacés et la restauration des œuvres d'art se poursuit au fil du XXIe siècle.

 

1352 : date de construction gravée dans la pierre XVIe siècle : ancienne église sur un dessin de Heinrich Gross Bénédiction de la première pierre de la nouvelle église par l'abbé Rovel 1784 : percement de la tour et reconstruction

 

 

publication

Bulletin n°16

Juillet 2020 PDF - 47Mo Télécharger Feuilleter

Faites vos pré-demandes directement en ligne